Minari, Billie Holiday, Villa Caprice

 

The-United-States-vs-Billie-Holiday-Featured.jpgS’il reste des places pour une des cinq avant-premières de MINARI au Ciné Utopia, ce mercredi soir, n’hésitez-pas une seconde, le film très attachant de Lee Isaac Chung vaut le déplacement. THE UNITED STATES VS BILLIE HOLIDAY, qui passe en exclusivité dans les salles du réseau CDAC, est le genre de film qu’on aimerait vraiment aimer, mais hélas, à part une prestation hallucinante de Andra Day dans le rôle-titre, le film nous a paru anémique, ce qui, compte tenu du thème, est quand-même un comble.  VILLA CAPRICE de Bernard Stora a l’air prometteur, puisqu’on y retrouve – excusez du peu – Niels Arestrup, Patrick Bruel, Michel Bouquet et Irène Jacob. Finalement, les amoureux de comédies françaises se régaleront – peut-être – avec CHACUN CHEZ SOI de Michèle Laroque. Mercredi de la semaine prochaine verra la réouverture des cinémas en Belgique, il sera intéressant de voir ce que les distributeurs belges sont prêts à lâcher comme films porteurs. Gageons qu’il y aura du pain sur la planche.

Jean-Pierre THILGES 

95b7330aab366ee29cbc3e48cfa823e2

En avant-première ce mercredi dans 5 salles Utopia

MINARI ****

Comédie dramatique familiale; Réalisateur, scénariste: Lee Isac Chung; avec Steven Yeun, Yeri Han, Yuh-Jung Youn, Will Patton, Alan Kim; Directeur/Photo: Lachlan Milne; Musique: Emile Mosseri; USA 2020, 115 minutes; Sélection officielle Sundance 2020; Oscar 2021 meilleure actrice de second rôle pour Yuh-Jung Youn. 

Une famille américaine d’origine sud-coréenne s’installe dans l’Arkansas où le père de famille veut devenir fermier. Son petit garçon malade devra s’habituer à cette nouvelle vie et à la présence d’une grand-mère coréenne qu’il ne connaissait pas et qui, selon lui, sent trop la Corée…

90

  • Un petit film qui devient tout grand voire épique en racontant à l’aide de touches minuscules le quotidien d’une famille d’immigrants coréens qui veulent refaire leur vie aux fins fonds de l’Arkansas. Le père veut se réinventer en fermier, mais un environnement hostile (non, pas nécessairement du genre raciste) lui compliquent la vie. Quand le tout petit devient tout grand, le cinéma en sort vainqueur. Et la mémé est délicieuse ! (jpt) 

2021_10_film

  • It took four movies before Lee Isaac Chung was ready to tell the kind of story first-timers so often rush to share straight out of the gate. Not a coming-of-age movie so much as a deeply personal and lovingly poetic rendering of his Korean American childhood — specifically, how it felt for his immigrant family to adjust to life in small-town Arkansas — “Minari” benefits from the maturity and perspective Chung brings to the project. Waiting until his early 40s to make sense of memories from when he was 6, the year his grandmother came to live with them in the U.S., Chung transforms the specificity of his upbringing into something warm, tender and universal. (Peter Debruge/Variety) 

11minari1-superJumbo

The+United+States+vs.+Billie+Holiday+poster

Exclusivité Salles CDAC

THE UNITED STATES VS BILLIE HOLIDAY **

Drame biographique;  Réalisateur: Lee Daniels; avec Andra Day, Trevante Rhodes, Garrett Hedlund, Natasha Lyonne, Da’Vine Joy;  Scénariste: Suzan-Loir Parks; Directeur/Photo: Andrew Dunn; Musique: Kris Bowers; USA 2021, 130 minutes. Sélection officielle, LuxFilmFest 2021; Golden Globe 2021 pour Andra Day, Golden Globe 2021 pour la Meilleure chanson; Oscars: Andra Day, nomination. 

79e28cd101da8fc042f4d36345604580.jpeg

Dans les années 1940, la légendaire Billie Holiday, l’une des plus grandes chanteuses de jazz de tous les temps connait de multiples addictions. Elle devient la cible d’une opération d’infiltration du Federal Department of Narcotics, opération dirigée par l’agent fédéral noir Jimmy Fletcher, avec qui elle a une liaison tumultueuse. A partir des années 1940, le gouvernement américain, dans le cadre d’un effort croissant pour intensifier sa guerre contre la drogue, jette en effet son dévolu sur la chanteuse toxicomane et l’empêche finalement de chanter sa ballade controversée et déchirante, “Strange Fruit”…

  • Les bonnes intentions ne font – hélas – pas nécessairement les bons films. Lee Daniels avait pourtant à sa disposition tous les ingrédients pour raconter cette histoire palpitante sur les déboires d’une des plus grandes chanteuses de jazz de tous les temps. Mais ce n’est que grâce à la prestation de l’électrisante Andra Day que le film se hausse un peu au-dessus de la mêlée, elle est fabuleuse. Mais le scénario genre-patchwork, une durée écrasante de 130 minutes et une mise en scène aux limites de l’anémie gâchent le plaisir qu’on aurait pu prendre. Et pourtant, on aurait aimé aimer… (jpt) 

  • This is gripping stuff, to be sure, yet the movie, volatile as it is, lacks a full dramatic center and the momentum that would flow out of it. That should probably have come, in part, from the performance of Trevante Rhodes as the ambiguous savior Jimmy Fletcher, but Rhodes, who played Chiron in the last segment of “Moonlight,” is at once winning and rather passive; given that Jimmy is the second biggest role in the film, he’s too much of an emotional bystander. Day’s performance, on the other hand, attains a searing force in the final hospital sequence, when Billie has been stripped of everything but her pride, which unlike her will not die. (Owen Gleiberman/Variety) 

Villa_Caprice

VILLA CAPRICE

Drame; Réalisateur: Bernard Stora; avec Niels Arestrup, Patrick Bruel, Paul Hamy, Michel Bouquet, Irène Jacob; Scénaristes: Bernard Stora, Pascale Robert-Diard, Sonia Moyerson; Directeur/Photo: Thomas Hardmeier; Musique: Vincent Stora; France 2021, 103 minutes;

Villa-Caprice-1022-Nils-ArestrupPatrick-Bruel

Avocat célèbre, Luc Germon pense avoir atteint la consécration lorsqu’il ajoute à sa clientèle Gilles Fontaine, l’un des patrons les plus puissants de France. Celui-ci est soupçonné d’avoir acquis dans des conditions douteuses une magnifique propriété, la Villa Caprice. À travers cette affaire, le juge Madec espère renvoyer devant la justice un homme qui a toujours échappé aux poursuites engagées contre lui. Humilié et furieux de s’être laissé piéger, Fontaine compte sur l’habileté de Germon pour le tirer de ce mauvais pas. Mais une étrange relation s’installe bientôt entre les deux hommes, en principe alliés. Qui prendra l’avantage ?

3735742.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

On peut défendre des voyous, des trafiquants de drogue, des violeurs, des criminels, sans en être un. Peut-on défendre le pouvoir sans appartenir à son monde ?
Et surtout, sans en épouser les ombres et les méthodes ?

En France, ils sont une dizaine d’avocats que l’on retrouve, tantôt alliés, tantôt adversaires, dans ces dossiers sulfureux où se mêlent vie publique et intérêts privés, finance et secrets d’Etat. On les appelle les avocats des puissants, ils leur ressemblent. Même voiture aux vitres fumées avec chauffeur, mêmes adresses professionnelles prestigieuses, même train de vie fastueux. Sont-ils pour autant leurs égaux ? Quelle est la contrepartie de leurs honoraires extravagants ? Sont-ils payés ou achetés ? Partenaires ou complices ? Libres ou compromis ?

C’est à ces personnages, typiques d’un nouvel état de la société, que j’ai souhaité m’intéresser. Et c’est en m’inspirant du suicide de l’un d’eux que j’ai conçu le personnage de Germon. Le suicide d’un avocat intrigue et fascine. Ces hommes-là meurent avec les ténèbres des autres. Que savaient-ils qui les écrasait ? Ont-ils trahi les secrets dont ils étaient dépositaires ? On n’imagine guère qu’ils puissent seulement mourir des leurs.

Le cinéma donne la liberté de s’introduire dans cet endroit protégé entre tous qu’est le cabinet du pénaliste, le lieu où s’élabore en tête-à-tête le système de défense, mais aussi la stratégie médiatique. Déstabilisé, Fontaine voit en Germon un consolateur et un recours. Il s’en remet à lui. Mais pour un homme habitué à en disposer, la question du pouvoir reste centrale. S’en trouver dépossédé, fut-ce partiellement, est intolérable. De l’avocat ou de son client, qui prendra l’ascendant sur l’autre ? Qui, le premier, baissera la garde ? Qui, imprudemment, laissera affleurer sa détresse intime, au risque d’en payer le prix ?

Bernard Stora

 

Screenshot 2021-05-30 at 19.07.44

chacun-chez-soi-poster-fr

CHACUN CHEZ SOI

Comédie; Réalisatrice:Michèle Laroque; avec Michèle Laroque, Stéphane De Groodt, Alice de Lencquesaing, Olivier Rosemberg; Scénaristes: Michèle Laroque, Julien Colombani; Directeur/Photo: Pierric Gantelmi d’Ille; France 2021, 83 minutes.

Catherine et Yann sont en couple et amoureux depuis de nombreuses années. Mais, depuis que Yann a quitté son boulot, il s’est pris de passion pour les bonsaïs. Une passion dévorante qui prend beaucoup de place aux yeux de Catherine, qui se sent quelque peu délaissée. La situation ne s’arrange pas lorsque leur fille Anna et son copain Thomas viennent s’installer chez eux suite à une galère d’appartement. La cohabitation se révèle plus que difficile pour les deux couples que tout oppose…

Chacun_chez_soi

Michèle Laroque: ” J’adorais l’idée de parler et de montrer un couple et une famille qui s’aiment… Au bout de 25 ans de vie commune, Catherine et Yann ont toujours autant de choses en commun même s’ils traversent une petite épreuve de vie. Il n’est jamais question de rupture : leur attitude est plutôt de savoir comment s’en sortir ensemble… Souvent dans les films, on raconte une sépara- tion, une rencontre ou une double vie, là non : j’avais envie de montrer un couple qui continue de s’aimer, même quand les choses sont moins faciles…” 

 

LE MUR DES ETOILES

Screenshot 2021-05-30 at 19.23.26.png

THE HATARI PAPERS et LE MUR DES ETOILES sont édités par

LOGO_JPT_fr_bleu.jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close