Come on let’s Bond again…

E n f i n ! Cela fait pratiquement un an et demi qu’on nous balance diverses versions de la bande-annonce du nouveau James Bond, c’est devenu une véritable carotte qu’on pendouille devant le nez de l’âne depuis des mois. Mais là, ça y est, Bond, James Bond, le seul et unique arrive le jeudi 30 septembre à 0.07 heures dans la nuit et va, sans doute à lui tout seul, sauver tous les cinémas du monde en dynamitant un box-office qui en a bien besoin. Ce qui signifie aussi que James Bond fera de l’ombre aux autres sorties de la semaine, parmi lesquelles se cachent pourtant plusieurs sélections cannoises, un film présenté à Sundance et…le nouveau film de Donato Rotunno, IO STO BENE, qui sera présenté en avant-première, le 5 octobre, et qui sortira la semaine d’après.

Jean-Pierre THILGES

IMG_1182-2-scaled

NO TIME TO DIE ****

Film d’action; Réalisateur: Cary Joji Fujinaga; avec Daniel Craig, Rami Malek, Ana de Armas, Léa Seydoux, Ralph Fiennes, Christoph Waltz, Ben Whishaw, Jeffrey Wright; Scénaristes: Neal purvis, Robert Wade, Cary Joji Fujinaga, Phoebe Waller-Bridge, basé sur des personnages de Ian Fleming; Directeur/Photo: Linus Sandgren; Musique: Hans Zimmer; GB/USA 2020, 163 minutes,

099

094

Le film sort partout dans le monde au même moment. Il n’y a donc pas encore de critique du film. D’un autre côté, c’est un Bond. Bond and beyond. Qui donc a besoin de critiques ?

054

Screenshot 2021-09-27 at 08.25.37

WORTH

Drame de la justice; Réalisatrice: Sara Colangelo; avec Michael Keaton, Amy Ryan, Stanley Tucci; Directeur/Photo: Pepe Avila del Pino; Musique: Nico Muhly; USA 2021, 118 minutes; Sélection officielle Festival de Sundance 2020.  

FireShot-Capture-1102-WORTH-Official-Trailer-Netflix-YouTube-www.youtube.com_-1-e1630705427560

Retour sur le parcours de l’avocat bénévole Kenneth Feinberg, expert dans la rémunération des victimes comme ceux des attentats du 11 septembre 2001, de la marée noire de Deepwater Horizon, de l’attentat du marathon de Boston ou encore la fusillade terroriste à Orlando… le film se concentre sur les victimes du 11 septembre.

worth-trailer.jpg

  • Though Feinberg is a singular figure in modern American history (few else could, or would, do his job), “Worth” hammers his story into a standard biopic template — Grinch Finds Heart — as though one man discovering empathy is truly priceless.  (…) In “Worth’s” strongest moments, the grieving mothers, fathers, spouses, partners and children force Feinstein and his legal team to see them as humans, not numbers. There’s a series of painful scenes where people push their memories onto the lawyers, asking them to listen to stories, letters, even voicemails, making the lawyers recoil for their own sanity. There’s only so much misery they can hear, especially Ryan, who lets Camille wear the victims’ sadness like a heavy suit. “That’s the job,” Feinberg insists. And he keeps repeating that mantra until “Worth’s” fictional Feinberg — if not the real one — finds it leaves an ashy taste in his mouth. (Amy Nicholson/Variety) 

MV5BYjVmY2E5MjgtZTRmYi00M2U3LWE3YWQtNzdiODljMmU3MzVjXkEyXkFqcGdeQXVyMTI0MjI0NTc0._V1_

BIGGER THAN US  (Sortie reportée au 13 octobre !) 

Documentaire; Réalistrice, scénaristes: Flore Vasseur, Melati Wijsen; Directeurs/Photo: Christophe Offenstein, Tess Barthes; Musique: Rémi Boubal; France 2021, 96 minutes; Sélection officielle Festival de Cannes 2021. 

a8166da05c5a094f7dc03724b41886e5-1632216018.png

Depuis 6 ans, Melati, 18 ans combat la pollution plastique qui ravage son pays l’Indonésie. Comme elle, une génération se lève pour réparer le monde. Partout, adolescents et jeunes adultes luttent pour les droits humains, le climat, la liberté d’expression, la justice sociale, l’accès à l’éducation ou l’alimentation. La dignité. Seuls contre tous, parfois au péril de leur vie et sécurité, ils protègent, dénoncent, soignent les autres. La Terre. Et ils changent tout. Melati part à leur rencontre à travers le globe. Elle veut comprendre comment tenir et poursuivre son action. Des favelas de Rio aux villages reculés du Malawi, des embarcations de fortune au large de l’île de Lesbos aux cérémonies amérindiennes dans les montagnes du Colorado, Rene, Mary, Xiu, Memory, Mohamad et Winnie nous révèlent un monde magnifique, celui du courage et de la joie, de l’engagement pour plus grand que soi. Alors que tout semble ou s’est effondré, cette jeunesse nous montre comment vivre. Et ce qu’être au monde, aujourd’hui, signifie…

1055075.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

  • Un documentaire stimulant, à montrer d’urgence aux ados des pays riches. (Le Nouvel Observateur) Flore Vasseur signe un documentaire saisissant sur le pouvoir de rébellion de la nouvelle génération face aux injustices d’un monde en train de s’effondrer. (Les Fiches du Cinéma) Ces jeunes militants partagent un sentiment d’urgence mais aussi de révolte contre des dirigeants démissionnaires. Si leurs personnalités et leurs initiatives sont remarquables, on peut toutefois regretter que la nécessité de fusionner ces mobilisations individuelles en un mouvement politique reste dans l’angle mort. (Télérama) 

Cette_musique_ne_joue_pour_personne

CETTE MUSIQUE NE JOUE POUR PERSONNE

Comédoe dramatique; Réalisateur: Samuel Benchetrit; avec François Damiens, Vanessa Paradis, Ramzy Bedia, Bouli Lanners, Joey Starr, Gustave Kervern, Vincent Macaigne, Valeria Bruni-Tedeschi; Scénaristes: Samuel Benchetrit, Gabor Rassov; Directeur/Photo: Pierre Aïm; France 2021, 107 minutes; Sélection officielle Festival de Cannes 2021. 

Cette_musique_ne_joue_pour_personne-1

Au coeur d’une ville portuaire où des êtres isolés, habitués à la violence, voient soudain leurs vies bouleversées par le théâtre, la poésie et l’art. Et leurs quotidiens, transformés par l’amour…

Samuel Benchetrit: Disons que c’est une comédie absurde et poétique, avec des durs qui vont devenir des tendres, saisis par une tendresse qui les dépasse. Je le rappelais aux acteurs sur le plateau : on a tous un poème en nous, une heure de tendresse par jour. Je leur disais même : n’oubliez pas, il y a une petite fleur en vous. Généralement, ils se foutaient de moi… (Dossier de presse) 

Capture d’écran 2021-08-30 à 17.12.21

  • Tourné dans le Nord, à Dunkerque, entre des dockers et des ouvriers qui se remettent difficilement d’une désindustrialisation qui les a pour beaucoup plongés dans la précarité, le film est une parenthèse enchantée qui ne manque ni d’humour ni de charme. À cela s’ajoutent les éclairages de Pierre Aïm, le directeur de la photographie, qui contribue à l’atmosphère délicate du film, et la bande originale alternant entre le piano poétique de Gonzales et des standards de la chanson française, entre chansons d’amour et tubes des années 80.  (aVoir-aLire.com) 

histoire_d-amour_et_de_desir_affiche

UNE HISTOIRE D’AMOUR ET DE DÉSIR

Comédie dramatique; Réalisatrice, scénariste: Leyla Bouzid; avec Sami Outalbali, Zbeida Belhajamor, Aurélia Petit; Directeur/Photo: Sébastien Goepfert; Musique: Lucas Gaudin; France 2021, 102 minutes; Film de Clôture, Semaine de la Critique, Cannes 2021. 

5388895-jpg-r-1920-1080-f-jpg-q-x-xxyxx

Ahmed, 18 ans, français d’origine algérienne, a grandi en banlieue parisienne. Sur les bancs de la fac, il rencontre Farah, une jeune tunisienne pleine d’énergie fraîchement débarquée à Paris. Tout en découvrant un corpus de littérature arabe sensuelle et érotique dont il ne soupçonnait pas l’existence, Ahmed tombe très amoureux d’elle et bien que littéralement submergé par le désir, il va tenter d’y résister…

Screenshot 2021-09-27 at 09.16.19.png

  • On reste envoûté par la beauté généreuse de ce film. (Bande à Part) Un film tendre aux airs prudents, mais finalement assez risqué. (Le Monde) Il suffit de quelques plans – l’étrangeté de gouttes d’eau sur une paroi vitrée (ils finissent par révéler un corps nu sous la douche), la vérité d’une volée de visages anonymes saisis dans un RER matinal – pour savoir que ce deuxième long-métrage, ovationné à la Semaine de la Critique au dernier Festival de Cannes, va nous couper le souffle. (Le Nouvel Observateur) [Une] délicate entreprise de démolition des clichés, dont la singularité emporte sans crier gare sous une facture classique. (Libération) 

affiche_2000pix_io_sto_bene_export_2021

Avant-Première Kinepolis Kirchberg 5.10.2021 à 19h30

Films made in Luxembourg

IO STO BENE ***

Comédie dramatique; Réalisateur, scénariste: Donato Rotunno; avec Renato Carpentieri, Sara Serraiocco, Alessioi Lapice, Marie Jung; Directeur/Photo: Jean-François Hensgens; Musique: Massimo Zamboni; Luxembourg/Belgique/Allemagne/Italie 2020, 94 minutes.

Screenshot 2021-09-27 at 08.43.41.png

Antonio a passé toute sa vie loin de son pays natal, l’Italie. Leo, jeune artiste italienne qui tente sa chance à l’étranger, croise son chemin au Luxembourg. Un jeu de miroirs entre le vieil homme et la jeune femme déclenche un voyage dans le temps et offre un futur plus serein pour tous les deux...

unnamed-1

LE MUR DES ÉTOILES

 Screenshot 2021-09-24 at 08.45.56.png

LOGO_JPT_fr_noir.jpg

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close