Can you ever forgive me?

Bildergebnis für fahrenheit 11/9 posterDeux films intéressants dans une semaine de “transition”: CAN YOU EVER FORGIVE ME de Marielle Heller, avec une Melissa McCarthy inédite et nommée au Oscars pour son rôle dans le film, et un Richard E. Grant tout aussi inédit et tout aussi nommé pour le bonhomme en or. L’autre film à voir, UNE INTIME CONVICTION d’Antoine Raimbault, basé sur une histoire vraie. En direct du Festival fantastique de Gérardmer, ESCAPE ROOM est un petit film d’horreur plutôt bien ficelé, tandis que THE LEGO MOVIE 2: THE SECOND PART s’adresse plutôt aux gosses, même s’il y a des adultes (pas moi) qui aiment ce genre de sauterie. Finalement, ALITA – BATTLE ANGEL de Robert Rodriguez (produit par James Cameron) est présenté en quelques avant-premières. Ah oui, FAHRENHEIT 11/9 de Michael Moore passe également dans le circuit Caramba depuis une semaine, mais on nous avait averti trop tard.  Jean-Pierre THILGES

P.S: Ooops, Monsieur Jean-Pierre a loupé un film: CONTINUER de Joachim Lafosse, avec pourtant Virginie Efira dans le rôle principal, une très belle et très talentueuse dame que Monsieur Jean-Pierre adore. L’âge vous joue de ces tours…

MV5BMjQzMzEzNDU2NV5BMl5BanBnXkFtZTgwMzQ4NTUwNTM@._V1_.jpgCAN YOU EVER FORGIVE ME?

Comédie dramatique; Réalisatrice: Marielle Heller; avec Meliss McCarthy, Richard E. Grant, Dolly Wells, Jane Curtin; Scénaristes: Nicole Holofcenter, Jeff Whitty, d’après le livre de Lee Israel; Directeur/Photo: Brandon Trost; Musique: Nate Heller; USA 2018, 107 minutes; Sélection officielle Toronto Intl. Film Festival 2018; Nominations Oscars 2019: Meilleure actrice Melissa McCarthy; meilleur acteur de second rôle Richard E.Grant; meilleur adaptation de scénario.

melissa-mccarthy-can-you-forgive-wig-04

Lee Israel écrit des livres dans lesquels elle brosse le profil de femmes qui ont connu une carrière de haut niveau. Toutefois, la nouvelle réalité du monde de l’édition fait que ce genre de publication n’a plus la cote auprès des lecteurs. Sans le sou, pressée par ses créanciers, Lee se lance dans la contrefaçon de lettres de célébrités et d’écrivains décédés. La qualité de son travail lui permet de vendre ces lettres à haut prix à des collectionneurs et à des libraires spécialisés. Mais lorsque le FBI commence à s’intéresser d’un peu trop près à ses activités, Lee suit le conseil de son ami Jack Hock, un ex-détenu qui vit à ses dépens, et se met à voler des originaux de correspondances dans les archives de bibliothèques prestigieuses…

hero_can-forgive-image-3

  • In an impressive departure, comic genius Melissa McCarthy tries her hand at a new kind of character, bringing warmth to her portrayal of a prickly New York writer turned forger. For a comedian like Adam Sandler or Jim Carrey, it takes “serious” roles to get respect, but not so Melissa McCarthy, who earned an Oscar nomination for her breakout performance in “Bridesmaids” and has been a critical darling ever since. Still, that shouldn’t stop her from branching out, and it’s our gain that she does in “Can You Ever Forgive Me?” an unexpectedly profound, incredibly true dramedy in which she plays Lee Israel, a miserable Manhattan author who resorted to forging letters by famous writers in order to pay the bills — and found the basis for her most successful book in the process. Dowdy, half-soused, and frowning for nearly the entire running time, McCarthy earns nearly as many laughs playing this curmudgeonly cat lady as she does in her more irrepressible comedic parts. But, of course (and this is why critics love watching cut-ups reveal their more introspective side), it’s the human side of the character that makes this McCarthy’s best performance to date, revealing haunting insights into friendship, loneliness, and creative insecurity. That it does so from a uniquely female perspective is a bonus at this particular moment. (Peter Debruge/Variety) 

98522909-18f7-4e6c-8c50-91b3062e77e0-CYEFMMobile.max-2000x2000

escaperoomposterESCAPE ROOM

Titrre français (!): Escape Game; Film d’épouvante; Réalisateur: Adam Robitel; avec Taylor Russell Mckenzie, Logan Miller, Deborah Ann Woll; Scénaristes: Bragi Schut, Maria Melnik; Directeur/Photo: Marc Spicer; Musique: Brian Tyler, John Carey; USA/Afrique du Sud 2019, 99 minutes; Sélection officielle Festival du Film Fantastique Gérardmer 2019.

À Chicago, six inconnus sont invités à tester un nouveau jeu d’évasion immersif. Avec un prix de 10 000 $ pour le gagnant, la proposition paraît plutôt attrayante. Une fois la partie commencée, les joueurs réalisent cependant qu’ils ne participent pas à un simple divertissement, mais à une lutte pour leur survie. Alors que les dangers se multiplient, ils devront résoudre une série d’énigmes afin d’échapper aux inventions mortelles du maître de jeu….

escape-room-2019-1200-1200-675-675-crop-000000

  • Adam Robitel’s thriller deals out death to those who can’t solve riddles in time. Entertainment fads don’t tend to inspire the best movies. But those who’ve jumped on the escape room trend (and those of us who remain merely curious) have lucked out with Adam Robitel’s Escape Room, a cutthroat little thriller that’s surely more fun than most of the riddle-solving lock-ins currently springing up around the country. (Bonus: It won’t make team-building coworkers want to kill each other!) Conspicuously short on gore, it’s geared toward those who prefer the thrill of impending death to seeing the actual event. Though its final beats have an awfully familiar flavor, this is one time a fright-flick’s inevitable promise to return doesn’t inspire groans. (John deFore/Hollywood Reporter) 

MV5BMTkyOTkwNDc1N15BMl5BanBnXkFtZTgwNzkyMzk3NjM@._V1_THE LEGO MOVIE 2 – THE SECOND PART

Titre français: La grande aventure Lego 2; Animation numérique; Réalisateur: Mike mitchell; avec les voix (v.o.) de Chris Pratt, Elizabeth Banks, Will Arnett, Maya Rudolph, Will Ferrell, Channing Tatum, Jonah hill, Jason Momoa; Scénaristes: Phil Lord, Christopher Miller, Matthew Fogel; Musique: Mark Mothersbaugh;  USA 2019, 107 minutes.

La Grande Aventure Lego 2 : PhotoAlors que les habitants de Bricksburg coulent des jours heureux depuis cinq ans, une nouvelle et terrible menace se profile à l’horizon : des envahisseurs Lego Duplo® venus des confins de l’espace qui détruisent tout sur leur passage ! Pour vaincre ces redoutables ennemis et rétablir la paix dans l’univers Lego, Emmet, Lucy, Batman et leurs amis devront explorer des mondes lointains et inconnus. Ils découvriront même à cette occasion une étrange galaxie où chaque situation est une comédie musicale ! Cette nouvelle aventure mettra à l’épreuve leur courage, leur créativité et leurs facultés de Maîtres Constructeurs…

La Grande Aventure Lego 2 : Photo

  • The Lego Movie 2” ought to have raised the bar, and while it’s faster, denser, and jam-packed with all sorts of catchy new songs (including one, “Catchy Song,” that’s insidiously engineered to get stuck inside your head), all that energy only goes so far to cover for the wobblier foundation on which this film is built. At the most basic level, it was a bad call to treat li’l Bianca as a villain when what she really represents is an extreme case of Finn’s own approach. As far as the filmmakers — and the Denmark-based parent company — are concerned, there’s no wrong way to play with Legos (after all, this is still one of the few movies in which the registered trademark symbol actually appears in the title). That means unless Bianca leaves bite marks in the plastic, causes vital parts to go missing, or smears them in grape jelly (all of which would have been fair kid-sister complaints), the movie will surely end up validating her own unique style, whatever that may be. (Peter Debruge/Variety) 

La Grande Aventure Lego 2 : Photo

Une-Intime-Conviction-film-afficheUNE INTIME CONVICTION

Drame judiciaire; Réalisateur: Antoine Raimbault; avec Marina Foïs, Olivier Giurmet, Laurent Lucas, Jean Benguigui; Scénaristes: Antoine Raimbault, Isabelle Lazard; Directeur/Photo: Pierre Cottereau; Musique: Grégoire Auger; France 2019, 110 minutes.

Depuis que Nora a assisté au procès de Jacques Viguier, accusé du meurtre de sa femme, elle est persuadée de son innocence. Craignant une erreur judiciaire, elle convainc un ténor du barreau de le défendre pour son second procès, en appel. Ensemble, ils vont mener un combat acharné contre l’injustice. Mais alors que l’étau se resserre autour de celui que tous accusent, la quête de vérité de Nora vire à l’obsession…

Inspiré de faits réels, Une intime conviction revient sur la disparition de Suzanne Viguier et le procès dont son époux a fait l’objet. En 2009, le cinéaste Karim Dridi a parlé de Jacques Viguier à Antoine Raimbault, qui se rappelle : “Un homme un peu curieux, très cinéphile, qu’il a croisé dans des festivals et qui est sur le point de comparaître devant la cour d’assises pour le meurtre de sa femme, disparue neuf ans plus tôt. Je lui réponds que le sujet est délicat, complexe, et qu’on ne fait plus vraiment de films judiciaires en France. Mais mon ami Karim persiste, il a lu quelques uns de mes scenarii – toujours des histoires de doute – et il est convaincu que cette histoire va résonner en moi. Je descends alors à Toulouse pour assister au procès et là je découvre à la fois la justice de mon pays et le calvaire de cette famille. Celui d’un homme accusé sans preuve, mais aussi celui des enfants qui grandissent depuis près de dix ans dans cette terrible équation : « Maman a disparu et papa est accusé de l’avoir assassinée. »” (Dossier de presse) 

UNE-INTIME-CONVICTION

Un rapport de confiance s’est construit entre la famille Viguier et Antoine Raimbault. Le metteur en scène a ensuite fait la rencontre déterminante d’Emilie, une jeune femme qui n’est pas dans le film mais qui a énormément nourri le personnage de Nora jouée par Marina Foïs. Elle a été la compagne de Jacques Viguier après la disparition de son épouse. Raimbault explique :  “Elle a vingt ans lorsqu’elle le rencontre sur les bancs de la fac de droit, elle rêve alors d’être juge d’instruction. Puis elle va lui rendre visite en prison, entrer dans la vie de cette famille, y rester pendant neuf ans et faire de ce combat contre l’injustice un véritable sacerdoce. L’indignation d’Emilie sur les bancs de la cour d’assises résonne avec ce que je découvre de la justice. Je m’aperçois que je ne connais rien de notre procédure. Mais qu’en revanche je suis rompu aux codes judiciaires américains : Interrogatoire. Contre-interrogatoire. Objection votre honneur. Le gros plan sur la goutte de sueur du témoin face à la foule… Ici rien de tout cela. Les témoins défilent en tournant le dos au public, entretenant un rapport privilégié avec le président qui est à la fois juge et arbitre, battant les cartes à l’audience, portant les mêmes habits que l’accusation et présidant ses jurés jusque dans la salle des délibérés. Bref, je découvre notre procédure inquisitoire qui réclame des jurés une intime conviction, formule symétrique et opposée du « doute raisonnable » requis dans les pays anglo-saxons.” (Dossier de presse) 

Bildergebnis für continuer film poster

CONTINUER

Drame, film d’aventures; Réalisateur: Joachim Lafosse; avec Virginie Efira, Kacey Mottet, Diego Martin; Scénaristes: Thomas Van Zuylen, Joachim Lafosse, d’après le livre de Laurent Mauvignier; Directeur/Photo: Jean-François Hensgens; France/Belgique 2019, 84 minutes.

Sibylle, mère divorcée, ne supporte plus de voir son fils adolescent sombrer dans une vie violente et vide de sens. Elle va jouer leur va-tout en entraînant Samuel dans un long périple à travers le Kirghizistan. Avec deux chevaux pour seuls compagnons, mère et fils devront affronter un environnement naturel aussi splendide qu’hostile, ses dangers, son peuple… et surtout eux-mêmes !

  • Lafosse entraîne Virginie Efira et le jeune Kacey Mottet Klein au bout du monde pour un exaltant road movie existentiel. (Bande à part) Lafosse entraîne Virginie Efira et le jeune Kacey Mottet Klein au bout du monde pour un exaltant road movie existentiel. (Nouvel Observateur) Ambitieux, parfois un peu bancal, “Continuer” s’affirme malgré tout comme une pièce maîtresse dans la trajectoire du metteur en scène. (Positif) Joachim Lafosse nous emmène jusque dans les steppes du Kazakhstan pour raconter comment une mère essaie de tisser des liens avec un fils qu’elle a longtemps abandonné. La tension permanente entre les deux personnages met le spectateur à rude épreuve. (Les Fiches du Cinéma) Ce huis clos à ciel ouvert, adapté d’un roman de Laurent Mauvignier, vaut surtout pour les prestations de Virginie Efira et de Kacey Mottet Klein, tous deux intenses dans leur tendre affrontement. (Télérama)

slick-new-poster-for-alita-battle-angel1En avant-première

ALITA – BATTLE ANGEL

Science-fiction; Réalisateur: Robert Rodriguez; avec Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly, Mahershala Ali; Scénaristes: Robert Rrodriguez, James Cameron, Laeta Kalogridis, d’arps le manga de Yukito Kishiro; Musique; Junkie XL: USA/Canada/ Argentine 2019, 122 minutes.

Lorsqu’Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu’elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, un médecin qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire. Ce n’est que lorsque les forces dangereuses et corrompues qui gèrent la ville d’Iron City se lancent à sa poursuite qu’Alita découvre la clé de son passé – elle a des capacités de combat uniques, que ceux qui détiennent le pouvoir veulent absolument maîtriser. Si elle réussit à leur échapper, elle pourrait sauver ses amis, sa famille, et le monde qu’elle a appris à aimer.

alita2

1933932_10153855751786052_1357809796988613002_n

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close