Déluge automnal !

Chefs d'îlot (Air Raid Wardens) | Laurel et hardy, Laurel, Cinéma

Huit nouveaux films et six reprises… là on atteint vraiment les limites, d’autant plus qu’avec le couvre-feu de la dernière chance, les séances tardives ne seront plus possibles. Inutile de dire que plein de films ne trouveront pas leur public. Mais on ne peut pas accuser les cinémas de ne pas faire d’efforts pour attirer le chaland. Nous autres “combattants du mur des étoiles” ferons de notre mieux pour plonger tête première dans cette véritable marée de pellicule numérisée, mais même nous sommes sur le point d’atteindre nos points de rupture.  Pitié  !

Jean-Pierre THILGES   

192711

THE WITCHES –   version allemande* 

Titre français: Sacrées sorcières; Comédie fantastique; Réalisateur: Robert Zemeckis; avec Anne Hathaway, Octavia Spencer, Stanley Tucci, Chris Rock, Charles Edwards; Scénaristes: Robert Zemeckis, Kenya Barris, Guillermo del Toro; d’après le roman de Roald Dahl; Directeur/Photo: Don Burgess; Musique: Alan Silvestri; USA 2020, 105 minutes.

Anne-Hathaway-in-The-Witches-3

L’histoire à la fois drôle, grinçante et émouvante de Bruno, un jeune orphelin. En 1967, il vient vivre chez son adorable grand-mère, dans la petite ville rurale de Demopolis, en Alabama. Tandis que le petit garçon et sa mamie croisent la route de sorcières aussi séduisantes que redoutables, la grand-mère entraîne notre héros en herbe dans une somptueuse station balnéaire. Malheureusement, ils débarquent au moment même où la Chef Sorcière réunit ses sbires venus du monde entier – incognito – pour mettre en œuvre ses sinistres desseins…

  • Nicolas Roeg avait adapté le roman de Roald Dahl en 1990, avec Anjelica Huston dans le rôle de la sorcière en chef. Malgré quelques séquences honorables, le film ne parvenait pas vraimenet à restituer l’atmosphère si propre aux récits parfois diabloiques de Dahl. Cette fois, si on peut croire la critique du New York Times, Robert Zemeckis s’est rapproché de l’esprit du bouquin. Et vous avez de la chance, aux USA, le film passe directement sur HBO Max, alors que chez nous, vous pourrez le découvrir sur grand écran et, je diraîs même plus, à Halloween.  *La version originale et la version française sortiront le 18 novembre!  (jpt) 

Jahzir-Kadeem-Bruno-as-The-Boy-and-Octavia-Spencer-as-The-Grandmother-in-The-Witches-2

  • (Robert) Zemeckis improves on the first film adaptation, a 1990 oddity directed by Nicolas Roeg. There’s more heart in the new version and more emotion, qualities which can go missing in those Zemeckis movies that get lost in his technical whiz-bangery. Here, the Boy feelingly mourns his parents, creating a tangible sense of loss that strengthens the story and raises its stakes. As the Boy heals, Zemeckis pumps up the design and sets his cameras to giddily flying. Everything is slicker and grander in this iteration, including the hotel, which now looks like a supersized plantation. The movie doesn’t do much with this iconography, but it resonates simply because the heroes are now Black. (…)  “The Witches” isn’t a hate tract; it’s just a weird stew of jokes, fantastical turns, swooping cameras, half-baked ideas and ugly signifiers. It’s also a missed opportunity because by not radically upending Dahl’s story, the movie remains burdened by its creepiness. That’s too bad, especially given the fruitful liberties this version does take, notably with its casting and shift to the 1960s American South. Even if Zemeckis et al. don’t do much with this transposition, it’s satisfying that the story’s heroes are now a Black child and woman. It works like a charm, for one, and it isn’t ambiguous at all. (Manohla Dargis/New York Times) 

Petit_Vampire

PETIT VAMPIRE

Animation numérique; Réalisé par Joann Sfar; avec les voix de Camille Cottin, Alex lutz, Jean-Paul Rouve, Louise Lacoste; Scénaristes: Sandrine Jardel, Joann Sfar, d’après la bédé de Joann Sfar; Musique: Olivier Daviaud; France 2020, 82 minutes; Festival d’Annecy 2020. 

petit_vampire-1

Petit Vampire vit dans une maison hantée avec une joyeuse bande de monstres, mais il s’ennuie terriblement… Cela fait maintenant 300 ans qu’il a 10 ans, alors les bateaux de pirates, et le cinéclub, ça fait bien longtemps que ça ne l’amuse plus. Son rêve ? Aller à l’école pour se faire des copains. Mais ses parents ne l’entendent pas de cette oreille, le monde extérieur est bien trop dangereux. Accompagné par Fantomate, son fidèle bouledogue, Petit Vampire s’échappe du manoir en cachette, déterminé à rencontrer d’autres enfants. Très vite, il se lie d’amitié avec Michel, un petit garçon aussi malin qu’attachant. Mais leur amitié naissante va attirer l’attention du terrifiant Gibbous, un vieil ennemi qui était sur les traces de Petit Vampire et sa famille depuis des années…

Petit-vampire-002_04-©-2020-THE-MAGICAL-SOCIETY-BY-JOANN-SFAR-STUDIOCANAL-LA-COMPAGNIE-CINÉMATOGRAPHIQUE-PANACHE-PRODUCTIONS-FRANCE-3-CINÉMA-STORY-scaled

Quels sont les clichés du Fantastique qui vous amusent particulièrement et dont vous vous êtes servis ?

Joann Sfar: Plus les films sont anciens, plus ils me plaisent. Je pense par exemple aux productions des Studios Universal réalisées dans les années 30 avec le monstre de Frankenstein, le Loup-Garou, Dracula, la Momie, etc. Et aux productions anglaises de la Hammer des années 50 à 70, avec les mêmes personnages, qui ont un aspect théâtral jusque dans le design de certainsde leurs masques, de leurs maquillages. C’est une sorte de Commedia dell’arte, comparable avec le théâtre Yiddish d’Europe de l’Est, ou avec les fameusespièces aux effets sanglants du Grand Guignol à Paris. Ce qui concerne moins Petit Vampire, c’est le tournant des années 70 où le cinéma fantastique et d’horreur américain a débarqué dans le réel avec des fi lms comme Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper. Avant, le cinéma italien avait lancé les « Gialli ». C’est la période charnière pendant laquelle le monstre surnaturel a commencé à faire moins peur que le tueur qui surgit dans la vraie vie. Si j’adore cela en tant que spectateur, je n’en fais pas usage dans “Petit Vampire”.  (Extrait du dopssier de presse) 

1859311

  • “Petit Vampire” est à l’image de la bande dessinée qu’il adapte. Très amusant, il n’en demeure pas moins une déclaration d’amour attachante à la diversité qui caractérise le cinéma d’horreur et même une réflexion à hauteur d’enfant sur la mort. Tout ça en 1h20. (Ecran Large) Une réussite : on y retrouve intact l’univers de Joann Sfar, qui a su faire sien le bestiaire gothique en l’enracinant dans un château de sa baie niçoise natale. (Nouvel Observateur) Le dessinateur-cinéaste rend, aussi, un sensuel hommage à sa Riviera natale. Éclat miroitant de la mer, ocre des maisons, fraîcheur des ruelles en pierre et bleu profond des nuits : grâce à lui, les bords de la Méditerranée exhalent tout leur charme immortel. (Télérama) 

ob_37a59e_miss

MISS

Comédie; Réalisateur: Ruben Alves; avec Alex Wetter, Pascale Arbillot, Thibaut de Montalembert, Isabelle Nanty; Scénaristes: Ruben ASlves, Élodie Namer; Directeur/Photo: Renaux Chassaing; France 2020, 107 minutes.

174-webedia-cine-news-ba6-2e1-5f3af9f4b7f754c831d408ca3b-le-film-miss-se-devoile-dans-une-poignante-bande-annonce-1496677--miss-en-salle-le-11-mars-2020-orig-2

Alex, petit garçon gracieux de 9 ans qui navigue joyeusement entre les genres, a un rêve : être un jour élu Miss France. Quinze ans plus tard, Alex a perdu ses parents et sa confiance en lui, et stagne dans une vie monotone. Une rencontre imprévue va réveiller ce rêve oublié. Alex décide alors de concourir à Miss France en cachant son identité de garçon. Beauté, excellence, camaraderie… Au gré des étapes d’un concours sans merci, aidé par une famille de cœur haute en couleur, Alex va partir à la conquête du titre, de sa féminité, et surtout, de lui-même…

Le film fut une des premières victimes du lockdown en mars dernier.

miss3_4629288

Ruben Alves, à propos de MISS

Screenshot 2020-10-26 at 09.06.58.png

(Extrait du dossier de presse) 

2145119

  • Drôle d’idée et film drôle sur un sujet casse-gueule. Mais le réalisateur Ruben Alves évite la grivoiserie et les clichés, la théorie du genre et le militantisme. (Le Point) Ruben Alves (La Cage dorée, 2013), n’évite pas tous les cli­chés, mais dans ces ratages et ces moments réussis, son film contribue à former un autre regard, plus léger et moins théori­que, sur la question du genre. (Le Monde) Ruben Alves réussit le pari de réaliser une comédie légère sur un sujet qui ne l’est pas : celui de l’androgynie. (aVoir-aLire.com) 

ESNjADFDprecYN9IqajLfEXbK_sBFu7hL-CEF779gHLHpE3FVIVygWD6VRr6vF99hhOFVj2vqU4aXU5ZLd1WpoBvtqW5d0kE1OI5WRemU6GVD-rGBQ

ADN

Comédie dramatique; Réalisatrice: Maïwenn; avec Louis Garrel, Fanny Ardant, Marine Vacth, Dylan Robert; Scénaristes: Maïwenn, Mathieu Demy; Directeur/Photo: Sylvestre Dedise; Musique: Stephen Warbeck; France 2020, 90 minutes.

579674-adn-le-nouveau-film-de-maiwenn-la-bande-annonce

Neige, divorcée et mère de trois enfants, rend régulièrement visite à Émir, son grand-père algérien qui vit désormais en maison de retraite. Elle adore et admire ce pilier de la famille, qui l’a élevée et surtout protégée de la toxicité de ses parents. Les rapports entre les nombreux membres de la famille sont compliqués et les rancœurs nombreuses… Heureusement Neige peut compter sur le soutien et l’humour de François, son ex. La mort du grand-père va déclencher une tempête familiale et une profonde crise identitaire chez Neige. Dès lors elle va vouloir comprendre et connaître son ADN.

maxresdefault

Les questions qui agitent la famille après la mort du grand-père, ce sont celles qui traversent toutes les familles ?

Maïwenn: Je ne sais pas ! En tout cas, dans la famille du film, Neige s’appuie sur les dernières années de son grand-père pour organiser la cérémonie, alors que son frère s’appuie sur la période de la jeunesse du grand-père. Ils disent tous les deux qu’ils veulent organiser un enterrement qui « ressemble » au grand-père, mais ils cherchent aussi à dire des choses sur eux-mêmes, en somme ils ont tous les deux raison, l’un se base sur le grand-père à 93 ans, l’autre se base sur ses 20 ans, et j’avais envie de filmer cette question-là car je trouve que c’est une étape essentielle au deuil: que va-t-on montrer du deuil au reste du monde ? (Extrait du dossier de presse) 

MV5BMTZkZTUzYzMtZTUyYi00ZGQ4LTljNjMtZmI2Zjg5MmEwODgwXkEyXkFqcGdeQXVyMTE5MTk4MjY2._V1_

100 % WOLF

Animation numérique; Réalisateur: Alexis Stadermann; avec les voix (v.o.) de Jai Courtney, Samara Weaving, Magda Szubanski; Scénario:  Fin Edquist, d’après le livre de Jayne lyons; Musique: Ash Gibson Greig; Australie 2020, 95 minutes.

Freddy et sa famille cachent depuis des siècles un grand secret. Le jour, ils sont des humains ordinaires. Mais dès la tombée de la nuit, les voilà qui deviennent des loup-garous ! Le jour de son quatorzième anniversaire, Freddy s’attend à se transformer en loup-garou pour la première fois. Mais rien ne se déroule comme prévu et le voilà devenu… un mignon petit caniche rose. C’est le départ d’une aventure hilarante au cours de laquelle Freddy n’aura qu’un objectif: démontrer qu’il est bel et bien 100% loup !

wolf_still1

  • More like 92% generic. This decent Australian family animation, about a werewolf boy who transforms into a fluffy poodle instead of a ferocious hound, zips along with plenty of zany action and some passable gags. But it looks cheap and the script might have been generated by a computer program that had been fed with plotlines from earlier, better kids’ films – the big debt is to The Lion King. As for the bland lessons about friendship and being yourself, even preschoolers must be rolling their eyes at this stuff by now. (Cath Clarke/The Guardian) 

blVPptRb8Fs_OW7hDNxElxLc0Rnuai6LjPnPHP8k1nvspxO51SVZIQbZqZ0yuUC7Lz2tG5iXjV3XpBNJMlXqEwo4GOQ5euDgdbqaMOwrwj7ucNESRQ

Films made in/with Luxembourg

RED FIELDS (MAMI) **

Drame musical et politique; Réalisatrice:  Keren Yedaya; avec Neta Elkayam, Dudu Tassa, Ami Abu; Israël/Luxembourg/Allemagne 2019, 93 minutes; Toronto Intl. Film Festival 2019; LuxFilmFest 2020; récompensé deux fois aux Israeli Film Academ Awards. 

La jeune et timide Mami vit dans une petite ville délabrée au sud d’Israël où elle travaille dans une station-service. Sa vie est calme et elle aime passer du temps avec son fiancé Nissim. Mais après leur mariage, Nissim doit partir faire son service militaire obligatoire et est blessé lors d’une bataille. Dès lors, il est immobilisé en chaise roulante. Dans l’espoir de pouvoir recommencer une nouvelle vie, le couple s’installe à Tel-Aviv où ils rencontrent un professeur excentrique qui manipule leurs pensées. Mami devient l’icône célébrée d’un nouveau mouvement politique et une superstar. Déterminée à lutter pour la justice et le bonheur, elle rassemble ses fidèles autour d’elle dans un nouveau parti et se présente aux élections présidentielles…

  • Ce film produit avec la participation du Luxembourg (Amoir Fou/Film Fund) m’a étrangement laissé de glace, bien qu’il réunit plusieurs genres (comédie musicale, cinéma politique, cinéma “exotique”) que j’adore.  Je m’attendais sans doute à plus de dynamisme dans les numéros musicaux, que j’ai trouvé extrêmement statiques. Dommage. 2 étoiles! (jpt) 

mami

  • Red Fields est une adaptation cinématographique de Mami – un opéra rock israélien devenu un phénomène culte dans les années 1980. De superbes musiques traditionnelles se partagent la bande-son avec des rythmes électroniques, tandis que des numéros de danse inventifs élèvent cette fantaisie sur le territoire de La La Land. (Catalogue LuxFilmFest 2020) 
  • « Karen Yedaya abandonne le réalisme cinématographique classique qui caractérisait […] le reste de ses œuvres, pour s’adonner à un surréalisme débridé. […] À travers la science-fiction surréaliste et des paroles de chansons profondément politiques, Red Fields devient un chant magnifique en faveur de la démilitarisation d’Israël. » Carlota Moseguí, Cineuropa, 11/09/2019

Schlaf-Poster-2020

Exclusivité CDAC

SCHLAF

Psychodrama, Heimathorrorfilm; Regie: Michael Venus; mit Sandra Hüller, Gro Swantje Kohlhof, August Schmölzer, Marion Kracht; Drehbuch: Thomas Friedrich; Kamera: Marius von Ferlbert, Julia Lohmann; Musik: Sebastian Damerius, Johannen Lehinger; Detuschland 2020, 101 Minuten; Berlinale 2020. 

Schlaf-filmstill

Es war einmal ein Haus im Wald, in dem etwas Schreckliches geschah… Marlene wird von einem immer wiederkehrenden Albtraum geplagt, dessen Spielort ein Waldhotel ist. Als sie eben jenes Hotel in einer Zeitungsanzeige entdeckt, stellt sich Marlene ihrer Angst. Gegen den Rat ihrer Tochter Mona fährt sie in den idyllisch gelegenen Ort, wo sich ihre Befürchtungen bestätigen. Geschockt von der Erkenntnis, dass ihre Träume offenbar in Verbindung mit drei Selbstmorden stehen, fällt sie in einen Stupor, eine extreme seelische und motorische Erstarrung. Mona will herausfinden, was passiert ist, und trifft bei ihren Nachforschungen auf den freundlichen Hotelbesitzer Otto und dessen sonderbar abweisende Frau Lore. Haben die beiden etwas zu verbergen? In der ersten Nacht im Hotel wird auch Mona von einem Albtraum aufgewühlt, in dem sich ihr eine Unbekannte offenbart. Dies ist der Schlüssel zu einem dunklen Geheimnis, das sowohl mit dem Hotel, als auch mit ihrer eigenen Familiengeschichte zu tun hat. Für Mona beginnt eine Achterbahnfahrt in den Abgrund, die mit märchenhaften Elementen spielt und bei der die Grenzen zwischen Traum und Wirklichkeit verschwimmen…

xwHKx8IrzvN5u2c0aoYL646ku64KyeSodgD6a822NW5Krp5BE38qK1-__lXLSkjcqXAMtapQixmS44hXpnKOYUfjKqTED3C6ZK9mejkbYb2NzHcc4llqWBwvGKYb4Q8JpfZ5jRVY_g

Albtraum und Trauma, Angst und Verdrängung, Schuld und Sühne. Virtuos spielt Regisseur Michael Venus in seinem Debütfilm mit den emotionalen Motiven und Gewalten des Horrorfilmgenres und verwebt sie mit den abgründigen Mythen deutscher Märchenromantik. Sein grandioses Schauspieler*innen-Ensemble, in dessen Zentrum Newcomerin Gro Swantje Kohlhof und Arthouse-Star Sandra Hüller als erschüttertes Tochter-Mutter-Paar stehen, treibt er durch ein Dickicht aus dunklen Geheimnissen, in dem ständig das Erwachen in einer düsteren Vergangenheit droht. Ein Heimathorrorfilm aus Deutschland. (Pressetext) 

Albträume begleiten mich seit meiner frühen Kindheit. Das Unterbewusste wirft mit den eigenen Schwächen nach uns. Faszination und Grauen wechseln sich ab, wie beim Horrorfilm. Und wie beim Horrorfilm bleibt der Albtraum nach dem Aufwachen bei uns, er sickert mit seinen verstörenden Schreckensbildern in den Tag – der effektivste Transmitter ist Angst. Wie man am aufkommenden Rechtspopulismus deutlich sehen kann. (Drehbuchautour Thomas Friedruch) 

0195421

THE CRAFT – LEGACY

Titre français: The Craft: Les Nouvelles Sorcières; Film d’épouvante; Réalisatrice, scénariste: Zoe Lister-Jones;Directrcie/Photo: Hillary Spera; avec Cailee Spaeny, Michelle Monaghan, David Duchovny; USA 2020, 95 minutes.

Quatre jeunes sorcières en herbe tentent de développer leurs nouveaux pouvoirs, mais en perdent vite le contrôle…

Cailee Spaeny (Finalized);Zoey Luna (Finalized);Gideon Adlon (Finalized);Lovie Simone (Finalized)

Le film n’étant pas encore sorti aux USA, nous n’avons trouvé aucune critique.

Les reprises de la semaine, à travers le pays

Pour A NIGHTMARE ON ELM STREET et DAWN OF THE DEAD, pas de garantie pour les versions, il y en a eu plusieurs… 

THE ADDAMS FAMILY (2019)

A NIGHTMARE ON ELM STREET *** (pour l’original)

DAWN OF THE DEAD ** (pour l’original)

THE EXORCIST ****

LOTR: THE RETURN OF THE KING ****

THE SHINING *****

___

 

LE MUR DES ÉTOILES (work in progress)

Screenshot 2020-10-25 at 17.49.10.png

Retrouvez notre mur au Ciné Utopia et dans diverses salles

à travers le pays

___

Large Screen shot 2010-07-08 at 16.56.42 copy.png

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close