Semaine de transition, encore…

MV5BMzIxNmYzMmQtN2E1Ni00YWQyLTg0ZDYtMzU4NzhhODU1NDBjXkEyXkFqcGdeQXRyYW5zY29kZS13b3JrZmxvdw@@._V1_Alors qu’en France, une véritable ruée sur les cinémas s’est produite mercredi dernier, les cinémas chez nos cousins belges sont toujours cadenassés – on  attend leur réouverture pour le 9 juin, c’est au moins la date qu’annonce le groupe Kinepolis. L’offre de nouveautés dans nos salles reste donc très restreinte, puisque la presque totalité des films dans nos salles nous arrivent depuis la Belgique. Et ce sera certainement encore le cas mercredi prochain, où il n’y aura toujours pas de films porteurs. Il faudra donc continuer à s’armer de patience. Cela-dit, SLALOM de Charlène Favier, qui parle de harcèlement sexuel dans le monde du sport, est certainement digne de votre intérêt, d’autant plus qu’il faisait partie de la sélection officielle du dernier Festival de Cannes, qui n’a pas eu lieu. L’autre film français, L’ÉTREINTE de Ludovic Bergery célèbre le retour sur les écrans d’Émmanuelle Béart après une trop longue absence. Finalement, le amateurs de mangas (dont nous ne sommes pas) seront contents de découvrir DETECTIVE CONAN – THE SCARLET BULLET.MV5BMTZlYWNlZmYtN2MxYS00ZmQxLWI1ODYtZDRiOGE4Yjg1ZmMxXkEyXkFqcGdeQXVyMTEyMjM2NDc2._V1_.jpg  

Finalement, dans l’attente d’une programmation plus étoffée dans les salles, ne manquez surtout pas la série THE UNDERGROUND RAILROAD ***** de Barry Jenkins sur Amazon Prime, c’est un film monumental d’environ 10 heures en 10 épisodes qui compte parmi ce que le cinéma américain a réalisé de plus passionnant depuis des années, une oeuvre courageuse sur l’esclavage qui vous hantera pendant très longtemps.

Jean-Pierre THILGES

Slalom de Charlène Favier - Affiche.jpg

SLALOM

Drame; Réalisatrice: Charlène Favier; avec Jérémie Renier, Noée Abita, Marie Denarnaud, Muriel Combeau; Scénaristes: Charlène Favier, Marie Talon; Directeur/ Photo: Yann Maritaux; Musique: LoW Entertainement; France 2020, 90 minutes; Sélection officielle Festival de Cannes 2020.  

maxresdefault

Lyz, 15 ans, vient d’intégrer une prestigieuse section ski-études du lycée de Bourg-Saint-Maurice. Fred, ex-champion et désormais entraîneur, décide de tout miser sur sa nouvelle recrue. Galvanisée par son soutien, Lyz s’investit à corps perdu, physiquement et émotionnellement. Elle enchaîne les succès mais bascule rapidement sous l’emprise absolue de Fred…

slalom

  • Mise en scène de l’abus sexuel dans le sport sous forme de parcours initiatique d’une adolescente, ce premier long-métrage immersif est signé Charlène Favier. Un itinéraire tendu à l’esthétique impressionnante. (Bande à part) En évitant de prendre parti et de nous asséner un conte noir moralisateur, Slalom risque de ne pas plaire à tout le monde et c’est une de ses grandes qualités. Très maitrisé sur le plan technique et particulièrement solide dans les thématiques ambigües qu’il nous raconte, le premier film réalisé par Charlène Favier se vit comme une longue et terrible descente dans les ténèbres humaines. Et c’est passionnant. (Ecran Large)  Evitant le film à thèse, Charlène Favier s’inspire de son expérience pour raconter une relation toxique. (Le Monde)  Cette métaphore du slalom, alpin et psychologique, si elle ne permet pas à Charlène Favier de s’affranchir des limites de son sujet, donne d’autant plus de force et de tenue à sa démonstration qu’elle n’est jamais soulignée. (Le Nouvel Observateur) Avec Slalom, Charlène Favier signe un premier film puissant sur les violences sexuelles dans le sport. La beauté de la mise en scène sert un drame palpitant, à la fois brûlant et glaçant, porté par la lumineuse Noée Abita et l’impeccable Jérémie Renier. (Les Fiches du Cinéma) 

image

  • A l’adolescence, j’ai subi des violences sexuelles dans le milieu du sport. Comme beaucoup de victimes, j’ai intériorisé pendant de nombreuses années. J’ai construit ma vie professionnelle autour de la création et je me suis épanouie à travers la photographie, le dessin, le théâtre et le cinéma. Je n’avais jamais pensé que mon premier long métrage parlerait forcément de ce qui était enfoui au plus profond de moi. Pourtant, la nécessité de dénonciation a fait son chemin pour finalement éclore sur les bancs de la FÉMIS où j’ai écrit les premiers lignes de ce scénario. Mais là encore, je ne m’autorisais pas à affirmer l’aspect autobiographique du projet. Car ma véritable histoire n’était pas dans le ski. Lyz n’est pas moi, ni sa famille la mienne, ni Fred mon agresseur. Mais le film est irrigué de mon histoire personnelle. J’avais un besoin fort de transposer dans un autre milieu sportif. J’ai choisi le ski avant tout parce que j’ai grandi à Val d’Isère où dès mon plus jeune âge et jusqu’à mes 16 ans, ma vie n’était faite que d’entraînements et de championnats. Un corps qui souffre encore et encore, pour échapper parfois aux lois de la gravité me semblait beau et nécessaire à filmer. Ensuite, cette montagne me fascine et m’effraie à la fois. Elle m’offre un cadre naturel d’une beauté intense pour ce drame intime. (Charlène Favier) 

L_Etreinte

L’ÉTREINTE

Drame; Réalisateur: Ludovic Bergery; avec Emmanuelle Béart, Vincent Dedienne, Eva Ionesco, Tibo Vandenborre; Scénaristes: Ludovic Bergery, Julien Boivent; Directeur/ Photo: Martin Roux; Musique: David François Moureau; France 2021, 100 minutes.

l-etreinte

Margaux a perdu son mari et commence une nouvelle vie. Elle s’installe chez sa sœur et s’inscrit à l’université pour reprendre des études de littérature. Mais rapidement, elle ressent le besoin d’autres émotions. Elle part en quête d’amour, au risque de s’y perdre…

maxresdefault-1

  • La renaissance sensuelle d’une femme endeuillée, à qui Emmanuelle Béart prête avec grâce sa peau et sa personnalité. (Télérama) Malgré quelques scènes qui auraient gagné à être écourtées, le réalisateur, dont c’est le premier long métrage, manie avec dextérité silences savamment distillés et ambiances claires-obscures, pour dresser le tableau sensuel et juste d’une délicate et émouvante reconnexion à la vie. (aVoir-aLire.com) Emmanuelle Béart, qui semble aujourd’hui préférer le théâtre au cinéma, donne à ce rôle beaucoup d’elle-même, et cela fait le prix de ce film imparfait mais touchant. (Le Nouvel Observateur) La première réalisation de Ludovic Bergery se révèle un portrait fasciné de son actrice principale, au miroir de son personnage : une veuve en reconquête de sa sensualité perdue. (Libération)

unnamed

  • Le point de départ de L’Étreinte était de parler de la solitude et de comment se réapproprier la vie, en tout cas de la ressentir, au sens littéral du terme : en passant par le corps, la sensualité et bien évidemment par les sentiments. J’ai écrit ce scénario comme une somme d’impressions qui finit par composer un visage, un personnage. Cette exploration du domaine du ressenti pour se reconnecter à l’existence est moins basé sur une dramaturgie que sur une sensibilité. Notamment concernant le rapport au temps de Margaux, qui prend conscience que sa jeunesse est révolue. C’est d’autant plus difficile à accepter qu’elle se rend compte qu’elle n’a pas vécu certaines choses. Malheureusement, elle ne va pas pouvoir rattraper ce qui est derrière elle, il va falloir qu’elle le trouve ailleurs, différemment. (Ludovic Bergery) 

dE3urjRTL4OevYuF768ZL2rLGQU

DETECTIVE CONAN – THE SCARLET BULLET

Titre original: Meitantei Conan: Hiiro no Dangan; Manga animé; Réalisateur: Chika Nagaoka; Sxcénario: Takeharu Sakurai, d’après le manga de Gosho Aoyama; Musique: Katsuo Ono; Japon 2021, 110 minutes.

DETECTIVE-CONAN-THE-SCARLET-BULLET-1280x720

Le Japon se prépare à accueillir les Jeux Sportifs Mondiaux (JSM) à Tokyo. Le tout nouveau train à très grande vitesse Hyper Linear « Japanese Bullet » est le premier au monde à opérer dans un tunnel sous vide. Ce bijou de la technologie japonaise, capable d’atteindre 1000KM/h, sera inauguré à l’ouverture des JSM. Lors d’une fête organisée pour les sponsors des jeux, d’étranges incidents ont lieu, puis des personnalités sont kidnappées. Conan enquête et trouve un lien potentiel avec les kidnappings qui ont eu lieu aux JSM de Boston 15 ans auparavant….

Detective_Conan_-_Characters

  • “Detective Conan: The Scarlet Bullet” is summed up as a standalone story, or what can be described as an episodic arc condensed into a singular film. But going into this movie blindly without any prior knowledge of previous events in the franchise might seem challenging for some newbies to keep up with. Fortunately, the film doesn’t really follow up from previous content of the franchise that much, as it also introduces a couple of new characters. For those who are long-time fans of “Detective Conan”, some of the familiar elements in the movie could provide them some good material. (Vernon Maung/hype.my)

LE MUR DES ETOILES

Screenshot 2021-05-22 at 22.23.48.png

THE HATARI PAPERS et LE MUR DES ETOILES sont édités gratuitement par

LOGO_JPT_fr_rouge.jpg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close