Des films, des films, des films…

Entre le Festival du Film Italien qui continue à Villerupt et les tonnes de nouveaux films qui arrivent sur nos écrans, le cinéphile ne sait plus où donner de la tête. C’est peut-être une bonne chose, mais au rythme où les films arrivent, il y en a qui risquent de passer à la trappe, parce que même nous autres critiques, nous n’arrivons plus à tout voir. Donc, cette semaine encore, on vous propose…et c’est vous qui faites votre choix.

Jean-Pierre THILGES 

Semaine du 3 au 9 novembre

TLW_poster_A3

Films made in Luxembourg

LES TÉMOINS VIVANTS ****

Documentaire ; Réalisateurs, auteurs : Karolina Markiewicz, Pascal Piron ; Directrice/ Photo : Amandine Klee ; Musique : André Dziezuk ; Luxembourg 2021, 84 minutes;  LuxFilmFest 2021, nommé aux Filmpräis 2021. 

Trois témoins vivants de la Seconde Guerre Mondiale rencontrent trois étudiants luxembourgeois et immigrés…

TLW_01_MARIAN_TURSKI

Les témoins vivants est un film liant le passé au présent : de l’antisémitisme, du racisme et de l’Holocauste de la Seconde Guerre mondiale à la nouvelle vague de racisme qui émerge aujourd’hui partout en Europe. Trois témoins vivants de la Seconde Guerre mondiale, des survivants de déportation ou de camps de concentration et trois étudiants luxembourgeois nés ici ou immigrés de Syrie ou de Côte d’Ivoire se rencontrent. Avec à l’esprit la déportation et l’extermination des juifs, les six découvrent comment les crimes contre l’humanité jouent encore aujourd’hui un rôle considérable dans la conscience collective. Nous vivons toujours dans l’ère de l’après-guerre, mais les déclarations de « plus jamais cela » semblent s’estomper.

TLW_06_CHRISTINA_KHOURY

  • Dans ce discret voyage au bout de l’histoire, la jeunesse d’aujourd’hui se voit confrontée aux horreurs des camps de concentration, en même temps aux horreurs d’une intolérance nouvelle qui gangrène notre société. Filmé du bout des doigts par Karolina Markiewicz et Pascal Piron, ce document dont la “vedette”, Marian Turski,  un des derniers survivants des camps de la mort, raconte ses souvenirs, est d’une importance capitale et se doit d’être projeté pour toutes les écoles, d’autant plus que – compte tenu de la remontée de tendances nazies un peu partout. Quatre étoiles ! (jpt)  

TLW_07_WANNSEE

5fff27e4980e0d3998852dce_DC_CW_27

DEAR COMRADES/DOROGIYE TOVARISHCHI ***

Drame historique ; Réalisateur : Andrey Konchalovskiy ;  avec Yuliya Vysotskaya, Vladislav Komarov, Andréi Gusev ; Scéanristes : Andrey Konchalovskiy, Elena Kiseleva , basé sur des fairs historiques ; Directeur(Photo : Andrey Naydenov ; Russie 2020, 121 minutes ; Festival de Venise, 2020, LuxFilmFest 2021. 

images-w1400

En 1962, en URSS, Lyuda est une membre convaincue du parti communiste. Dans son rôle au sein du comité chargé de la ville de Novotcherkassk, elle n’hésite pas à faire valoir ses opinions intransigeantes envers les rebelles. C’est que des manifestations et des démonstrations de travailleurs s’organisent dans la cité. Lorsque sa fille adolescente Svetka, qui a des idéaux politiques dissidents, disparaît dans des circonstances nébuleuses, Lyuda craint le pire. Elle accepte l’aide d’un officier du KGB pour tenter de la retrouver et, pour la première fois, remet en question les agissements de son gouvernement…

images-w1400-1

  • Une fresque historique poignante, tournée dans un noir et blanc magnifique, relatant un massacre perpétré par le parti communiste en juin 1962 sur des ouvriers en grêve dans la ville de Novotcherkassk. Il est intéressant de noter les parallèles entre le film de Konchalovskiy et le grand classique du cinéma muet soviétique, “Le Cuirassé Potemkine”.  À voir.  Trois étoiles. (jpt)  

CIN_DearComrades_thumb_1600x900

Depuis le milieu des années 2010, le cinéma d’Andreï Konchalovsky retrouve les sommets artistiques. Chers Camarades ! le confirme. (Positif) La première moitié du film frappe par l’architecture savante des plans qui enserre la montée progressive de la panique. (Cahiers du Cinéma) Chers camarades ! aurait pu être taxé jadis « d’antisoviétisme primaire », mais en fait rien n’y est catégorique ni borné. D’où la réussite de cette œuvre historico-naturaliste d’une grande ampleur et complexité, où alternent scènes de foule et intimisme et où le facteur humain relativise constamment le propos historique (…). (L’Humanité) Dans la lignée de « Z » ou de « l’Aveu », voici un cinéma de combat, puissant et nécessaire. La démocratie sans le peuple, voire contre le peuple, c’était ça. Et le rouge du drapeau, c’était le rouge du sang. (Le Nouvel Observateur) 

2067466

LES OLYMPIADES

Comédie romantique ; Réalisateur : Jacques Audiard ; avec Makita Samba, Lucie Zhang, Noémie Merlant, Jehnny Beth ; Scénaristes : Jacques Audiard, Céline Sciamma, Léa Mysius ; Directeur/Photo : Paul Guilhaume ; Musique . Rone, France 2021, 106 minutes ; Sélection officielle Festival de Cannes 2021.  

capture-d-e-cran-2021-07-15-a-11-03-14-c966c4-0@1x

Paris 13e, quartier des Olympiades. Emilie rencontre Camille qui est attiré par Nora qui elle-même croise le chemin de Amber. Trois filles et un garçon. Ils sont amis, parfois amants, souvent les deux…

E6KTHYMXsAAvOWf

  • Un quatuor de trentenaires parisiens évoluent au rythme de leurs sentiments au milieu des tours du treizième arrondissement de Paris. Un Audiard inattendu et bienvenu dans le registre de la comédie sentimentale, qui dessine avec douceur une carte du Tendre contemporain. (Jacques Morice/Télérama)  

Les_Olympiades

Eternals

ETERNALS

Aventures fantastiques ; Réalisatrice : Chloé Zhao ; avec Gemma Chan, Richard Madden, Angelina jolie, Salma Hayek, Kit Harington ; Scénaristes : Chloé Zhao, Patrick Burleigh, Ran Firpo, Kaz Firpo, basé sur les bédés Marvel de Jack Kirby ;  Directeur/Photo : Ben Davis ; Musique : Ramin Djawadi ; USA 2021, 157 minutes.

007

Depuis l’aube de l’humanité, les Éternels, un groupe de héros venus des confins de l’univers, protègent la Terre. Lorsque les Déviants, des créatures monstrueuses que l’on croyait disparues depuis longtemps, réapparaissent mystérieusement, les Éternels sont à nouveau obligés de se réunir pour défendre l’humanité…

004

  • The superheroes in Chloé Zhao’s “Eternals” are bound to each other by many things, starting with the interlocking rings and shafts and bolts of golden light that emanate from their very being. The light — a cosmic energy they share — is the piping that lines their uniforms, and it’s the shape-shifting weaponry they conjure to battle the Deviants (gnashing, fast-break monsters that resemble dinosaurs with everything but their sinew and bone stripped away). That filigreed network of light, floating and darting through the air, serves many purposes, and it’s the most tangible figment of Chloé Zhao’s artistry — her way of grabbing hold of the vast machinery of a $200 million comic-book franchise movie and turning it into something elegant and aesthetic, with visual effects that dance before your eyes. (Owen Gleiberman/Variety)

014

pig-movie-poster-nicolas-cage-neon-1-1

PIG

Drame; Réalisateur : Michael Sarnoski  avec Nicolas Cage, Alex Wolff, Adam Arkin ; Scénaristes : Michael Sarnoski, Vanessa Block ; Directeur/Photo : Pat Scola ; Musique : Alexis Grapsas, Philip Klein; USA/GB 2021, 92 minutes.

-methode-times-prod-web-bin-ddbc2d94-01a5-11ec-88dc-bd5b69fbccd9

Un chasseur de truffes, vivant seul dans la nature sauvage de l’Oregon, se voit forcé de retourner à Portland et d’affronter son passé. Il part à la recherche de sa truie butineuse bien-aimée après qu’elle ait été kidnappée…

nicolas-cage-pig

  • A familiar revenge thriller setup turns into something quieter and stranger with an unusually restrained performance from the outsized star. (…) Cage is remarkably restrained (bar one unnecessary scream), delicately deconstructing what we’ve come to expect from him. His trademark tics are gone, his voice that much softer, his swagger replaced by an unsureness, an aggressive blare that’s faded into calm. It’s his best work for years, bar admittedly low, and shows that underneath the lazy mugging to the cheap seats, he’s still a soulful and careful actor. The film hints at an encouraging new phase (even if his upcoming slate, including a role as Joe Exotic, suggests otherwise), an awareness of what can happen when he’s given the opportunity to do something other than high-volume theatrics. It also hints at exciting things to come from Sarnoski, a gifted visual film-maker, who has assembled a promising, if imperfect, debut. (Benjamin Lee/The Guardian) 

1430693

SI ON CHANTAIT

Comédie; Réalisateur : Fabrice Maruca; avec Jérémy lopez, Alice Pol, Clovis Cornillac; Scénaristes : Fabrica Maruca, Isabelle Lazard, Alexandre Charlot ; Directeur/Photo: Pierre Aïm ; Musique: Alexandre Azaria ; France 2021, 95 minutes; Festival du Film Francophone d’Angoulême. 

Si_on_chantait

Quiévrechain, ville industrielle du nord de la France. Après la fermeture de leur usine, Franck, passionné de variété française décide d’entraîner ses anciens collègues, Sophie (dont il est secrètement amoureux), José (qui chante comme une casserole), et Jean-Claude (ancien cadre un peu trop fier) dans un projet un peu fou : monter une entreprise de livraisons de chansons à domicile, SI ON CHANTAIT ! Départs en retraite, anniversaires ; à force de débrouille, ils commencent à avoir de plus en plus de demandes. Mais entre chansons, tensions et problèmes de livraisons, les fausses notes vont être dures à éviter !

B9724202080Z.1_20200805174212_000GLRGEM591.2-0

On comprend que ce sujet vous tient à cœur et que vous avez absolument voulu tourner votre film là où vous avez vécu étant jeune…

Fabrice Maruca: “Oui, dans cette petite commune de Quiévrechain, dont le nom apparaît pour la petite histoire au début de « Cheval de guerre » de Steven Spielberg : bon, la scène a été filmée en Irlande ! Mon père travaillait en usine, malheureusement lui comme ma mère ne sont plus là, et je tenais vraiment à aborder mes origines qui sont assez rares dans ce milieu du cinéma… On le montre évidemment dans des drames sociaux à travers le chômage, les fermetures d’usines, etc. mais mon but était de faire une comédie sociale. Et oui, nous avons tourné dans cette commune de Quiévrechain qui est aujourd’hui plutôt sinistrée : l’usine que l’on voit à l’écran est en fait à l’arrêt depuis une vingtaine d’années. Je suis né en 1973 et durant la décennie suivante, j’ai malheureusement connu le rythme compliqué des fermetures de sites à répétition…” (Extrait du dossier de presse) 

 

Si On Chantait

e277c0a59a31c4dbf4e79321e4641b09bc5d8e4d

LUXFILMLAB Utopia, séance unique mercredi

NEW ORDER/NUEVO ORDEN

Drame social; Réalisateur, scénariste : Michel Franco ; avec  Naian González Norvind, Fernando Cuaule, Diego Boneta ; Directeur/Photo: Yves Cape ;  Grand Prix du Jury, Festival de Venise 2020.

nuevo orden

Dans un futur proche à Mexico City, des victimes de l’inégalité sociale grandissante font irruption dans un mariage de la haute société. Alors que Marianne, fille de bonne famille, fête ses noces chez ses parents, de violentes émeutes éclatent, marquant le début d’une révolution qui enflamme les rues. Un état policier est mis en place pour rassurer et tranquilliser les gens aisés….

1599813393807_1883x0793_0x0x0x0_1599813414473

« “Nouvel ordre” de Michel Franco est un drame anti-utopique éprouvant avec aucune lueur d’espoir dans l’obscurité. Il est gorgé d’action du début à la fin, ainsi que de revirements imprévisibles, plus une scène de mariage qui ferait honte aux Corleone en comparaison. Il est aussi porteur d’un message social dévastateur sur la nature de la violence qui va au-delà d’une liste de raisons politiques galvaudées et de la rationalité. Le propos qui est au cœur du film est que l’inégalité sociale est actuellement si considérable que la violence est inévitable. » (Kaleem Aftab, Cineuropa.) 

nuevo-orden-taquilla-mexico

… et trois films indiens

7204714

SOORYAVANSHI

img_20210910_120411

ANNAATTHE

 

Director-Vijay-Kumar-Arora-s-Gippy-Grewal-Neeru-Bajwa-starrer-Paani-Ch-Madhaani-first-look

PAANI CH MADHAANI

LE MUR DES ETOILES

Screenshot 2021-11-01 at 08.33.05.png

LOGO_JPT_eng_noir

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close