Au milieu coule une rivière

theemperorsnewgroove.jpg.webp

Un drame aussi britannique que biographique sorti en 2021, un film  japonais présenté à Cannes en 2018, une comédie française olé-olé et une autre comédie bavaroise encore plus olé-olé et un Brad Pitt qui joue un tueur appelé Ladybug/Coccinelle à bord d’un train à haute vitesse sont les films qu’on vous propose cette semaine qui à un sacré goût de fonds de tiroirs. À priori, le seul moment de lumière serait la reprise du très fou film d’animation disneyen “The Emperor’s New Groove” qui date…de 2000.

Jean-Pierre THILGES

Semaine du 3 au 9 août 2022

Screenshot 2022-08-01 at 08.58.06

TO OLIVIA

Drame biographique; Réalisateur: John Hay; avec Hugh Bonneville, Bobby O’Neill, Eve Prenelle; Scénaristes: John Hay, David Logan, d’après le roman de Stephen Michael Shearer, basé sur la vie de Roal Dahl et Patricia O’Neal; Directeur/Photo: Graham Frake; Musique: Debbie Wiseman; GB 2021, 99 minutes.

Screenshot 2022-08-01 at 08.58.38

1962. L’excentrique auteur de livres pour enfants Roald Dahl et sa femme, la glamoureuse actrice hollywoodienne Patricia Neal, se sont retirés dans la campagne anglaise pour élever leurs jeunes enfants. Lorsque leur fille Olivia meurt d’une encéphalite, cette perte inimaginable affecte inévitablement leur relation…

Screenshot 2022-08-01 at 08.58.56

  • The unbearable grief of losing a child is a difficult subject for any movie to encompass – and it defeats this decently acted but syrupy, glib drama about the early married life of movie star Patricia Neal and children’s author Roald Dahl, whose seven-year-old daughter Olivia died in 1962 of encephalitis due to measles. Despite the best intentions, To Olivia winds up creating a carpet of eggshells for its audience to walk across. The film suggests the family were brought closer together by this catastrophe, resulting in Neal gaining new emotional intelligence for her acting and Dahl being able to accept creative comments on his work from his family, and so getting crucial improvements for his 1964 hit Charlie and the Chocolate Factory. Maybe – or perhaps Olivia’s death was an agony that everyone simply had to live with and live through, and one that may have accelerated Dahl’s existing slide towards cantankerous bigotry. It did have one actual result: Dahl later became a powerful campaigner for vaccination. In 1962, there was no vaccine for measles, a fact mentioned in the postscript. (Maybe it is not too late to enlist Dahl’s support against the insidious anti-vaxxers: every Dahl book or movie should come displayed with Dahl’s vaccination message.) (Peter Bradshaw/The Guardian) 

images-w1400

ASAKO 1 & 2 / Netemo Sametemo

Drame; Réalisateur: Ryûsuke Hamaguchi; avec Masahiro Higashide, Erika Karata, Sairo Itô; Scénaristes: Sachika Tanaka, Ryûsuke Hamaguchi, d’après le roman de Tomoka Shibasaki; Directeur/Photo: Yasuyuki Sasaki; Musique: Tofubeats; Japon 2018, 119 minutes; Festival de Cannes 2018. 

asakoiii

Lorsque son premier grand amour disparaît du jour au lendemain, Asako est abasourdie et quitte Osaka pour changer de vie. Deux ans plus tard à Tokyo, elle tombe de nouveau amoureuse et s’apprête à se marier… à un homme qui ressemble trait pour trait à son premier amant évanoui…

films_6-8_asako-i-ii_preview

  • Avec son infinie attention accordée à chaque geste, chaque regard et chaque parole, “Asako I&II” cerne au plus près les variations amoureuses de son personnage. Hyperréaliste et sentimental, le film étanche sa soif d’idéal en sublimant le trivial. (Les Inrocks) Hamaguchi puise dans l’irréel les ressorts de la croyance en la réalité ; c’est précisément parce que cette rencontre est merveilleuse qu’Asako y croit, et nous avec, par-delà la bluette. (Positif) Bouleversante et sobre, délicate sans jamais être éthérée, cette histoire d’amour en deux actes sur la cristallisation du désir, l’objet de la fascination amoureuse et le droit à une seconde chance est une merveille de subtilité d’écriture et de mise en scène. Confirmation que cet auteur est une des valeurs sûres du cinéma japonais. (L’Obs) 

asako2_1637983827901_1637983835964

Bullet-Train-Posters-HQ-3

BULLET TRAIN

Comédie, thriller; Réalisateur: David Leitch; avec Brad Pitt, Sandra Bullock, Joey King, Michael Shannon; Scénariste: Zak Olkewicz, d’après le roman “Maria Beetle” de Kôtarô Isaka; Directeur/Photo: Jonathan Sela; Musique: Dominic Lewis; USA 2022, 126 minutes.

Bullet-Train

Ladybug est un assassin malchanceux et particulièrement déterminé à accomplir sa nouvelle mission paisiblement après que trop d’entre elles aient déraillé. Mais le destin en a décidé autrement et l’embarque dans le train le plus rapide au monde aux côtés d’adversaires redoutables qui ont tous un point commun, mais dont les intérêts divergent radicalement. Il doit alors tenter par tous les moyens de descendre du train…

8752eb394126b1658aafe8663701edb1

  • Sortie universelle cette semaine, il n’y a don pas de critiques disponibles. Resta à espérer que ce sera moins ridiculement mauvais que “The Gray Man”. (jpt)

Bullet-Train-Brad-Pitt-image

1429420.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

L’ANNÉE DU REQUIN

Comédie; Réalisateurs, scénaristes : Ludovic et Zoran Boukherma ; avec Marina Foïs, Kad Merad, Jean-Pascal Zadi ; Directeur/Photo: David Cailley; France 2022, 87 minutes.

1277186.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Maja, gendarme maritime dans les landes, voit se réaliser son pire cauchemar : prendre sa retraite anticipée ! Thierry, son mari, a déjà prévu la place de camping et le mobil home. Mais la disparition d’un vacancier met toute la côte en alerte : un requin rôde dans la baie ! Aidée de ses jeunes collègues Eugénie et Blaise, elle saute sur l’occasion pour s’offrir une dernière mission…

2285073.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ludovic et Zoran Boukherma ont voulu, avec L’Année du requin, faire un film de genre. Le second explique : “C’est un fantasme de cinéma. Quand tu as vu “Les Dents de la Mer” de Spielberg, tu n’oublies jamais l’effet que fait le film. Il n’y a pas vraiment de films dans le même genre. Souvent, le film de requin, ça devient vite parodique.” “Là, on avait vraiment envie de revenir à l’essence du genre : c’est-à-dire filmer avant tout une menace dans un décor qui normalement ne s’y prête pas, la plage. Le requin, c’est le monstre de l’été, celui qui vient gâcher la fête. Pour nous, là, il y a matière à « cinéma », il y a quelque chose à filmer et à raconter.” (Dossier de presse) 

27278-177788poster3-posterjpg

GUGLHUPFGESCHWADER

Komödie; Regie: Ed Herzog; mit Sebastian Bezzel, Simon Schwarz, Eisi Gulp; Drehbuch: Stefan Betz, Ed Herzog, nach dem Roman von Rita Falk; Kamera: Sebastian Edschmid; Musik: Martin Probst; Deutschland 2022, 97 Minuten.

15440_1400

Diesmal wird die Feier zum zehnjährigen Dienstjubiläum des Beamten von allerlei Widrigkeiten überschattet. Zum einen befindet sich ganz Niederkaltenbach im Lottofieber, dann tauchen ein paar Geldeintreiber auf, die es offenbar auf den mysteriösen Lotto-Otto abgesehen haben. Damit nicht genug, sorgt Rudis diskussionsfreudige neue Freundin Theresa für Zwist bei dem sonst so eingespielten Ermittler-Duo, während Susi ihren Franz zu einer Paartherapie zwingt. All das könnte der phlegmatische Polizist ja noch verkraften, doch als die Geldeintreiber die frisch gebackenen Guglhupfe seiner Oma zerschießen, hört der Spaß auf..

111007_02

  • Die Eberhofer-Krimiverfilmungen bleiben also weiterhin die Kehrseite des Kriminalfilms deutscher Provenienz; hier können sich die in diesem Genre beschäftigten Fachkräfte von ihrer (vorwiegend im Fernsehen stattfindenden) ernsthaften kriminalistischen Tätigkeit erholen. Vulgo: die Sau rauslassen. (epd-film.de) 

25bc877ff8

Disney Summer

THE EMPEROR’S NEW GROOVE ****

Animation; Réalisateur:Mark Dindal; avec les voix de David Sapde, John Goodman, Eartha Kitt; Scénario: David Reynolds, e.a.; Musique: John Debney; USA 2000, 78 minutes.

52c16-8128-a1-the-emperors-new-groove-1-799445A la tête d’un royaume mythique se trouve Kuzco, un jeune empereur aussi capricieux que méprisant. Secondé par la perfide Yzma qui rêve de lui ravir le trône, il projette de bâtir une somptueuse résidence d’été sur une des plus jolies collines de l’empire. Il fait d’ailleurs venir le chef du village, l’imposant Pacha, pour le prévenir qu’il aura le grand honneur de voir sa maison détruite. Kuzco congédie Yzma. Folle de rage, la diablesse élabore un plan délirant et fatal. Flanquée de son sbire, Kronk, elle se prépare à éliminer le jeune empereur et à régner. Yzma invite son neveu à souper. Kronk est supposé verser du poison dans le plat de Kuzco, mais il se trompe et verse une potion qui transforme le prince en lama….

pp_kronksnewgroove_herobanner_mobile_20502_0bf2a18f

  • Un scénario original, une situation pas banale et pourtant truffée de réminiscences revendiquées, tant disneyennes que texaveryennes. (Libération) (…) une très brillante et originale réussite (…). Délirant et absurde, Kuzco, l’empereur mégalo trouve son inspiration dans le rythme dynamité de Tex Avery et dans le bestiaire de Tod Browning. (Positif) Le second degré réussi de cette production contrebalance une imagerie qu’on aurait souhaitée plus riche pour un film se déroulant au temps des Incas. (Le Monde) Light, taut and compact, the zippy adventure is sometimes much too hip for the room, and thus over the heads of younger kids who deserve their piece of the holiday movie pie. (Variety) 

LE MUR DES ÉTOILES

Screenshot 2022-07-31 at 08.44.32Screenshot 2021-11-11 at 14.29.15

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close