L’ALPC choisit Östlund, moi non…

Lors de sa réunion annuelle, les membres de l’Association Luxembourgeoise de la Presse cinématographique ont élu – démocratiquement et à la majorité – TRIANGLE OF SADNESS de Ruben Östlund comme meilleur film de l’année, devant CLOSE de Lukas Dhont, DRIVE MY CAR de Ryusuke Hamaguchi, LICORICE PIZZA de Paul Thomas Anderson et AVATAR – THE WAY OF WATER de James Cameron. Ayant trouvé personellement que TRIANGLE OF SADNESS était une baudruche surgonflée avec quelques moments de génie, mon vote ne s’est porté sur le film qu’en 5e position, j’avais nettement préféré Hamaguchi, Cameron,  Anderson et Dhont. Et l’absence cruelle du PINOCCHIO de Guillermo del Toro m’a également fait mal au coeur. Mais ainsi va la vie ! Au royaume des aveugles, les borgnes sont roi.

Jean-Pierre THILGES

Pour mémoire, voici les cotes des membres du MUR DES ETOILES pour TRIANGLE OF SADNESS qui, pour mémoire aussi, avait remporté la Palme d’Or à Cannes en 2022.

Screenshot 2023-01-22 at 12.01.02.png

ahQ1axfzw0qlRhXE5enzPlKp1S8

Communiqué de presse

Luxembourg, le 22 janvier 2023

 Triangle of Sadness de Ruben Östlund élu film de l’année 2022 par
l’Association Luxembourgeoise de la Presse Cinématographique (ALPC)

L’Association luxembourgeoise de la presse cinématographique (ALPC) a tenu, vendredi 20 janvier 2023, son assemblée générale annuelle. À cette occasion, les membres de l’ASBL ont voté pour élire leur film de l’année 2022, parmi les quelques 315 longs métrages distribués entre le 1er janvier et le 31 décembre 2022 dans les salles de cinéma du Luxembourg.

Au second tour de scrutin, l’ALPC a distingué le film Triangle of Sadness, réalisé par Ruben Östlund. Porté par une distribution d’ensemble et internationale, comprenant notamment Harris Dickinson, Charlbi Dean, Dolly De Leon, Woody Harrelson et Zlatko Burić, le film fait la satire des ultrariches. On y suit notamment un jeune couple de mannequins embarquant sur un navire de croisière de luxe, occupé par une galerie de milliardaires – oligarques, armateurs, entrepreneurs… – ainsi que par un capitaine alcoolique et marxiste. Le voyage tourne à la catastrophe après que le bateau soit pris au piège dans une tempête, obligeant les passagers à un renversement complet de la hiérarchie sociale.

Le réalisateur suédois Ruben Östlund réalise une œuvre à mi-chemin entre la farce grotesque et la fable réaliste, dans la lignée de Buñuel ou de Ferreri. Long métrage hautement corrosif et définitivement clivant, porté par un excellent casting et une mise en scène directe, « sans filtre », Triangle of Sadness expose, dissèque puis fait exploser les ficelles du capitalisme et de la société de l’apparence. Le pervertissement du rapport de force entre riches et pauvres est particulièrement réussi, au cœur d’un film qui partage son temps entre l’analyse du monde contemporain et le divertissement politiquement incorrect. Triangle of Sadness – Palme d’or du 75e festival international du Film de Cannes – trouve même son point d’orgue dans une séquence centrale, mémorable autant qu’elle est sordide, à travers laquelle le cinéaste oblige le spectateur à se questionner sur sa propre conception des notions de confort et de vulgarité. Après avoir chargé le monde de l’art dans The Square (2017), Östlund redouble de férocité et offre là son film le plus insolent.

Les finalistes

Triangle of Sadness de Ruben Östlund a eu les faveurs des membres de l’Association Luxembourgeoise de la Presse Cinématographique, devant : Close de Lukas Dhont et Drive my Car de Ryusuke Hamaguchi respectivement deuxième et troisième. Les deux derniers finalistes étaient Licorice Pizza de Paul Thomas Anderson et Avatar : The Way of the Water de James Cameron.

Le palmarès

L’an dernier, l’ALPC avait porté son choix sur The Power of the Dog de Jane Campion. Les précédents « Film de l’année de l’ALPC » sont : Tenet de Christopher Nolan, Joker de Todd Phillips, Dunkirk de Christopher Nolan, Spotlight de Tom McCarthy, Birdman d’Alejandro González Iñárritu et Mommy de Xavier Dolan.

L’association

L’ALPC a été créée en 2014 par un groupe de journalistes, encartés ou pigistes, exerçant une activité régulière dans le domaine de la critique ou de la chronique cinématographique. Elle compte actuellement 19 membres travaillant aussi bien dans la presse écrite, radiophonique, télévisuelle et en ligne spécialisée.

L’association est depuis 2020 la section grand-ducale de la FIPRESCI (Fédération Internationale de la Presse Cinématographique). https ://fipresci.org

 Notre site web et notre page Facebook

Vous trouverez plus d’informations sur l’ALPC sur notre site internet : www.alpc.online et sur notre page Facebook : https ://www.facebook.com/critiquesdecinemaluxembourg

Logo ALPC

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close